Vous avez commencé un nouvel entraînement, vous êtes en train de tester une nouvelle technique ou vous faites un sport que vous n’avez pas l’habitude de faire ? Du coup, vous avez du mal à marcher, à vous asseoir et même vous relever ? Il se peut alors que vous ressentiez ces magnifiques douleurs que l’on appelle les courbatures !

Plus ou moins intenses, elles peuvent vous rendre la vie dure lorsqu’elles sont présentes ! Heureusement, nous avons les moyens de les diminuer grâce à ces 5 astuces.

Mais c’est bon ou pas bon les courbatures ?

Dans tous les cas, pas d’affolement, les courbatures sont un signe que vos muscles ont travaillé, ce qui oblige votre corps à les fortifier.
Quand vous entraînez vos muscles, vous créez des micro-déchirures. Ce sont elles qui vous causent des douleurs quelques heures plus tard ou durant plusieurs jours.

Vous devez donc les réparer ou en tout cas, favoriser la récupération. C’est un peu comme quand vous avez une plaie, si vous laissez la blessure sans la nettoyer et sans la protéger, vous risquez l’infection. Et le temps de cicatrisation en sera plus long !

Il se peut que les courbatures évoluent au fil des jours ou apparaissent avec un délai qui peut aller jusqu’à plusieurs jours ! Très souvent, le jour même de la séance on peut déjà sentir quelques douleurs. Mais la majorité du temps, vous allez les sentir le lendemain matin au réveil !

1. Dormir pour diminuer les courbatures

Toute la régénération de nos cellules se fait la nuit. Donc si vous ne dormez pas, vous ne récupérez pas. Et si vous dormez peu, vous récupérez peu.

Vous pouvez vous sentir en forme et éveillé en ne dormant que 4 ou 5 heures par nuit, mais c’est souvent insuffisant pour que vos muscles puissent se reconstruire correctement. C’est pour cela que lorsque vous faîtes du sport régulièrement, il est important d’augmenter ces heures de sommeil pour atteindre minimum 8 heures par nuit !

Vous devez vous levez à 6h demain matin ? Prenez la décision de vous coucher plus tôt à 22h et organisez votre journée en fonction !

2. Mangez des aliments de qualité après votre entrainement

Lorsque vous avez fini votre entraînement et que vos muscles sont bien fatigués, votre corps a une tendance a mieux assimiler les aliments que vous lui donnez. On appelle cela la fenêtre métabolique. Elle ne dure en général que 2 heures. C’est à ce moment là que vous devait penser à vous ré-alimenter pour permettre à vos muscles de se reconstruire.

Mais pas n’importe comment !

On ne le répétera jamais assez ! Mangez des aliments de qualité !

Pour cela, sélectionnez une bonne source de protéine (œufs avec le code 0, poulet label rouge etc.), un ou 2 légumes et un peu de féculents. Les glucides provenant des féculents vont permettre de remplir à nouveau les stocks de glycogène dans vos muscles (mais il faut s’être entraîné juste avant pour que cela arrive sinon les glucides iront se stocker sous forme de graisse !)

3. Prenez le temps de soulager vos muscles avec les étirements

Vos muscles ont subit beaucoup de tensions pendant votre entraînement et certaines de vos fibres peuvent être maintenues sous tension et contractées. Pour cela, penser à pratiquer des étirements doux pendant environs 20 secondes sur vos différents muscles. Cela permettra de faciliter une bonne circulation sanguine et lymphatique et d’éliminer les déchets.

Vous pouvez également faire des séances plus longues de stretching en dehors de vos jours d’entraînements.

4. Des massages contre les courbatures

Les massages permettent de soulager le stress dans vos muscles ! Vous pouvez les faire seul à l’aide d’un rouleau de massage (à pâtisserie aussi), une balle de tennis, vos mains ou bien demandez à votre partenaire (ou un ami) !

Vous pouvez également utiliser l’électrostimulation avec le programme « récupération active » ou « massage ».

5. Si vous avez le courage : essayez le chaud/froid !

Cette dernière astuces est pour les guerriers ! Vous allez devoir vous immerger dans de l’eau froide (8 à 10°C) puis chaude (35° à 40°C)

En pratique, cela peut être un peu compliqué car nous n’avons pas tous 2 baignoires l’une à côté de l’autre dans notre salle de bain ! Du coup, il faudra faire ça sous la douche.

Vous restez 2 minutes sous l’eau froide, puis 2 minutes sous l’eau chaude, à répéter 5 à 10 fois. Si le temps vous manque passez à 1 minute par immersion.

C’est très intéressant comme technique, il faut juste serrer les dents quand on passe dans le froid !