Muscler ses cuisses ? Toi aussi tu fais partie des mecs qui n’entraînent pas les cuisses parce que « on s’en fout des cuisses, moi ce que je veux c’est avoir des gros bras » ?

Tu veux que je te dise pourquoi muscler ses cuisses est plus efficace pour avoir des gros bras que d’entraîner que les bras ?

Allez sois un peu curieux sinon tu vas finir comme le petit bonhomme sur l’image !

Muscler ses cuisses : un booster de testostérone et d’hormone de croissance

Grosso modo, pour que tes muscles se développent, ton corps doit remplir certains critères. Et parmi ces critères, il faut qu’il y ait ces deux hormones anabolisantes en quantité suffisante dans ton corps :

  1. L’hormone de croissance
  2. La testostérone

Plus tu as une concentration importante de ces deux hormones dans ton sang et plus tu as de chances de développer tes muscles. Que ce soit en force ou en volume (en fonction de ton entraînement).

Et donc si tu n’as pas de quantité suffisante, tu l’auras compris, tu auras peu de chances de développer tes muscles (même si tu « pousses de la fonte »).

Comment faire pour augmenter son taux d’hormones anabolisantes ?

C’est très simple. Tu dois entraîner les muscles les plus gros de ton corps. Et devines lesquels c’est ? Tes fesses et tes cuisses suivies de très près par ton dos.

Des chercheurs se sont d’ailleurs intéressés au sujet. Ils ont réalisé une étude avec deux groupes de personnes s’entraînant 2 fois par semaine pendant 9 semaines.

  • Le groupe A n’entraînait que les bras
  • Le groupe B s’entraînait de la même façon en rajoutant plusieurs séries d’un exercice de jambe avant d’enchaîner avec les bras

Résultat au bout de 9 semaines : le groupe A a eu une augmentation de force dans les bras de 2 à 9% (en gros que dalle). Le groupe B quant à lui a vu une augmentation de force de 20% au niveau des bras.

On peut en déduire que muscler ses cuisses, en plus d’avoir un corps harmonieux (pas comme notre bonhomme) te permettra d’avoir de meilleures performances et gains musculaires au niveau du haut du corps !

Une réponse hormonale favorisant l’anabolisme

L’anabolisme c’est l’état où votre corps fabrique du muscle. Pour qu’il y ait une réponse hormonale suffisante il faut choquer tous vos muscles et surtout les plus gros !

Vous créez alors une réponse hormonale et physiologique dans tout votre corps. Il commencera alors à mettre en place des processus de fabrication de muscle (ou de renforcement) et de meilleure utilisation des glucides et des lipides.

Les glucides qui seront ingérés à la suite d’un entraînement INTENSE permettront d’alimenter votre corps en nutriments essentiels à la croissance musculaire qui iront se stocker dans vos muscles au lieu de se stocker sous forme de gras.

Les lipides (la graisse) présente en surplus servira comme énergie de base pour continuer à réparer vos muscles.

Il faudra également et impérativement consommer des protéines qui sont les éléments essentiels à votre construction musculaire !

L’intensité de votre entraînement doit être élevée

Et oui, pour avoir une réponse hormonale adéquate, vous devez le faire savoir à votre corps. Et ce n’est pas en soulevant des poids de 2 kg et en continuant à faire ses pompes sur les genoux que vous pourrez y arriver.

Vous devez améliorer vos performances. Vous devez donc réaliser des exercices toujours plus difficiles pour vous, quitte à vous retrouver en échec musculaire. Etre à l’échec ne veut pas dire que vous êtes nul. Bien au contraire. Cela veut dire que vous avez poussé vos muscles à leur maximum ! Et ça c’est bien !

C’est pareil quand il s’agit de muscler ses cuisses. Faire des séries de plus de 20 squats peut être assez facile. Vous sentirez votre rythme cardiaque s’élever légèrement, peut être une brûlure, mais vous ne serez certainement pas en échec musculaire.

C’est pour cela que nous avons intégré dans nos entraînements des pistol squats (ou squats à une jambe) pour les hommes ET pour les femmes. Nous avons programmé nos entraînements pour que vous puissiez commencer à les réaliser progressivement et avec un maximum de sécurité car c’est un exercice difficile.

Mais vous verrez que quand vous arriverez à en faire trois correctement vous aurez une toute autre sensation. Vous serez très essoufflé et vos muscles vont fatiguer très vite avec une moins grande brûlure.

C’est en intégrant ce genre d’intensité dans vos programmes d’entrainement que la réponse hormonale à l’anabolisme pourra se faire. Et uniquement comme ça.

Mixer les méthodes d’entraînement et cibler toutes les fibres musculaires

Vous savez que toutes les fibres de vos muscles ne se contractent pas de la même façon ? Il y en a qui préfèrent être endurantes, d’autres fortes et un autre type est un mix des deux.

Si vous voulez en apprendre plus vous pouvez chercher sur Google « type de fibres musculaires ». Vous verrez entre autres les fibres I, II, IIa, IIb.

Quand vous faites vos fameuses séries de 20 squats vous n’entraînez qu’un seul type de fibre : celle de l’endurance.

Ce sont des fibres qui ne développent pas trop de force mais qui sont endurantes. C’est pour cette raison que vous sentez une brûlure musculaire pendant ce cours. Malheureusement, ce n’est pas du tout la meilleure façon de vous affiner.

Pour améliorer significativement la puissance de vos muscles vous devez travailler tous les types de fibre musculaire.

C’est pour cela que dans nos programmes d’entraînements vous aurez du travail de vitesse, de force et de puissance (un mix des deux).

Coïncidence ? Non, on a simplement pensé à tout !

Maintenant vous avez toutes les clés en main pour améliorer la performance de vos muscles ! Et rappelez-vous : un corps performant est un corps athlétique avec peu de masse grasse !